Accueil du site > Fans de carottes > A la pêche aux dépêches

A la pêche aux dépêches

jeudi 29 avril 2010


QUE S’EST IL PASSÉ CES DERNIERS JOURS ?

Notre Amap prend de l’essor, de nouveaux producteurs viennent remplir les rangs de notre association pour notre plus grand plaisir. Le poissonnier de six fours qui sert déjà l’Amap du Redon et la cave de Rougiers avec à sa tête Florent et Magali qui nous proposent leurs vins rouge et rosé certifié Bio. D’ailleurs ce soir mercredi 28 avril lors de la distrib’ de fromages et d’œufs nous avons pu les déguster ces cépages accompagnés des fromages de Vincent le tout dans une ambiance chaleureuse. et goûteuse. Nos producteurs n’attendent plus que le feu vert de nos commandes pour envoyer leurs productions.

A vos Agendas

Événements à venir

- Le dimanche 2 Mai se tient la foire aux plantes et aux produits Bios à Nans les pins. Nous vous rappelons que notre Amap y siégera et que toutes les bonnes âmes ayant une poignée d heures de libre seront les bienvenues pour nous aider à tenir le stand .ce sera l occasion pour nous de nous faire connaître et fédérer d autres consomm’acteurs.

- Le samedi 8 mai à Rougiers cette fois ci aura lieu comme chaque année la brocante dans tout le village et là aussi notre Amap aura son stand et poursuivra son œuvre afin de rallier d’autres personnes.

L’instant marmiton :

A nos fourneaux

Ce mois ci dans notre panière à dépêches nous avons une recette qui nous vient de Christian qui a testé pour notre plus grand plaisir une daube de canard via la ferme de Nourheen . Notre ami Christian semble avoir pris un réel plaisir à élaborer et à déguster ce repas. Je vous laisse le loisir de lire cette recette.que dis je C’est bien plus qu’une recette c’est carrément une liturgie. J en ai l’eau à la bouche et les papilles qui frétillent Vous avez une petite demi-heure devant vous …. C’est sur alors voici la fameuse et très alléchante daube.

Il était une fois …

La Daube de Canard de Nourhène à la Rougiéroise (recette espéciale, testée, goûtée et approuvée par une bonne tablée)

Chacun a déjà mangé ces petites canettes de barbarie, un gros kilo tout au plus, la chair tendre, s’accommodant très bien rôties.

Mais il y a le canard, le vrai le tatoué, 4 kg de bonne viande bien ferme venant de la ferme de Nans. Grosse inquiétude ! Comment cuisiner pareil bestiau ?

Une petite recherche sur mes sites de recettes favoris sur internet, quelques forums parcourus, la solution s’impose : une daube de canard.

La recette est très proche de la daube « normale ».

Découper le canard en morceaux pas trop gros, ni trop petits. Par exemple, un magret peut être découpé en 6 à 8 morceaux, une cuisse en deux, le pilon laissé entier, le cou coupé en deux. Il est préférable de détacher les magrets avant de les découper. Une cisaille à volaille vous aidera à découper les morceaux de carcasse (il faut quand même une bonne poigne). Vous pouvez laisser les ailerons, le croupion, le foie. Ça donnera du goût.

Préparer une marinade au vin rouge. Pour un canard de 4 kg, il faudra environ 1 litre de vin rouge de Rougiers (mais ça peut fonctionner aussi avec du vin d’ailleurs), environ 300 g de carottes, 2 oignons, 2 feuilles de laurier, un brin de romarin, une branche de thym, poivre en grains, coriandre, et autres épices suivant vos goûts. Prévoyez aussi300 g de champignons (de Paris, par exemple, mais de Rougiers ça sera sûrement meilleur).

Laisser mariner le temps qu’il faut. Par exemple, préparer la marinade la veille au soir, et laisser mariner au frais toute la nuit.

Le lendemain matin, faire égoutter les morceaux et recueillir la marinade. Séparer soigneusement la viande des légumes et épices de la marinade, enlever et jeter thym, laurier et romarin.

Faire revenir dans une sauteuse quelques oignons, les mettre de côté, puis faire revenir 250 de lardons, les mettre de côté.

Faire revenir ensuite dans la sauteuse les morceaux de canard. Attention : le canard de Nans n’est pas très gras, il est préférable de commencer à faire revenir les morceaux du côté de la peau, la graisse de la peau permettra de faire revenir correctement les autres morceaux. Compte-tenu du volume occupé par un canard de 4 kg, il faudra procéder en plusieurs fois. Enlever les morceaux avant qu’ils soient trop brûlés.

Une fois les morceaux de canard revenus, les mettre dans une cocotte avec la marinade passée, les oignons et les lardons, saler légèrement et mettre à cuire à feux doux pendant 2 heures.

Pendant ce temps, laver et peler les champignons et les faire revenir dans un peu d’huile.

Pendant que le canard cuit, profitez-en pour regarder vos mails ou blaguer avec la voisine, ou alors faire le ménage et le repassage, tout en jetant de temps en temps un œil sur votre cocotte (et en touillant un peu) Un peu avant l’apéro, mettez les champignons et laisser encore cuire une petite heure. Pendant ce temps, vous buvez l’apéro. Pas trop, parce qu’il faudra servir le canard et ce n’est pas très facile, il y a des os !

Cinq minutes avant de servir, ajouter 4 cuillères à soupe de fécule de maïs pour lier la sauce et remuer doucement.

Ah ! J’oubliais ! Prévoyez une bonne purée de pommes de terre ou une polenta pour accompagner le canard. Servez avec un bon petit rouge un peu tannique (testé avec un côte de Provence de la famille Joly à Pourrières [Clos la Neuve], pas mal ! Mais avec un Restanques Bleues de Rougiers ça doit le faire aussi !!!

Voilà c’était l’instant magique et gastronomique de notre ami Christian.

TOUT comme lui cette page à dépêches est la votre : usez et abusez d’elle sans modération. Plus on est de fous plus notre esprit s’élèvera.

En attendant de vous lire voici deux petites pensées du soir

« La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini » Ernest Renan

« Nous sommes ici bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer… Et au paradis, ce ne serait pas convenable. » Jules Renard.

Tina-