Accueil du site > Recettes > L’automne aux mille couleurs et aux mille saveurs

L’automne aux mille couleurs et aux mille saveurs

lundi 15 novembre 2010

Bonsoir pluvieux et automnal à tous et toutes..

L’automne s ’est installé et avec lui ses jolies couleurs flamboyantes . Les vignes nous offrent des tableaux splendides ,la foret revêt sa plus belle pèlerine aux mille teintes ...Un véritable spectacle visuel et odorant . Mes pieds foulent quotidiennement ces tapis de feuilles ou j ’ose me risquer dans ce contexte lumineux et apaisant ...malgré les chasseurs et leurs battues.

C’est aussi les feux de cheminées qui crépitent . Le village est parfumé de ces odeurs de bois de chêne et chaque toit laisse échapper sa fumée comme pour se faire prévaloir dans cet automne et revendiquer sa légitimité en exhalant son effluve.

Mais c’est surtout la période des châtaignes et des coings . Alors profitons en et laissons nos papilles se régaler de quelques petites recettes sympa et faciles que je veux bien vous transmettre . Pour les cuisiniers ou épicuriens en tout genre à vos fourneaux :

Pour la pâte coings et châtaignes 2 coings Une dizaine de châtaignes 100g de sucre complet pincée de cannelle Un 1/2 verre d ’eau .

Coupez les extrémités des châtaignes et plongez-les dans l’eau bouillante, laissez cuire environ 10mn, égouttez et retirez les deux peaux. Remettez les châtaignes à cuire dans l’eau bouillante environ 20mn. Dans une grande casserole, mettez les coings épluchés et coupés en morceaux, ajoutez les châtaignes coupées en deux et ajoutez un peu d’eau environ 1/2 verre. ajouter 100g de sucre de canne complet une pincée de cannelle . Laissez mijoter jusqu’à ce que le mélange soit en compote épaisse(un blop blop doit se faire entendre alors c’est le signal . c’est prêt .) Passez au mixer plongeant pour avoir une texture souple ou au moulin a légume grille moyenne. laissez refroidir étalée dans un plat recouvert de film et placé au frais . découper des bâtonnets ou cubes ou comme bon vous semble au gré de votre fantaisie enrobé les de sucre de canne .voila une bonne gourmandise par ces temps de fête.

Pain aux châtaignes à la mie dense et parfumée

300 gr de farine blanche type 65 60 de châtaigne réduit en purée 2.5 c à café de levain 1ca café de sel rase 210 ml d’eau Mettre tout les ingrédients dans une terrine dans l’ordre indiqué.pétrir tout en rajoutant l eau au fur et a mesure .former un pâton ou faire la forme désirée. Laisser lever 30-40 min. Au four à 210° pendant 20 min. accompagné de miel de sapin.(A défaut des fromages de Vincent) c ’est un pur régal .

Quand à notre fameuse courge spaghetti "LA PRINCESSE",ce n est pas celle que je préfère. malgré sa jolie couleur et sa cuisson particulière (20mn dans une marmite d eau bouillante planté un couteau qui doit s’enfoncer facilement alors elle est prête ) je la trouve insipide et mademoiselle doit être accompagnée et surtout relevée afin de nous délivrer ses saveurs . Moi je garde tout et je fais mon plat dans ma courge c’est rigolo pour les minots . Une fois cuite ? la couper en deux dans sa longueur . A laide d une fourchette retirer les pépins que l’on peut réserver (moi je les enrobe de sel au fenouil je les fais sécher au pied de ma cheminée et griller au four . on se les déguste a l apéro.)Pour en revenir à notre princesse ,racler les fibres de la courge les laisser à l intérieur de la coque assaisonner de sel muscade et poivre . Séparément faire revenir du tofu fumé coupé en lamelle de l’oignon émincé.Une fois ces ingrédients joliment dorés ajouter une cuillère de pâte curry vert doux (ou en poudre) .Recouvrir de crème de soja ou crème d avoine . .versez le tout sur les spaghettis . saupoudrer de parmesan , de graine de lin et enfourner à four chaud histoire de faire gratiner le tout . Voila une recette originale mais qui a besoin d ingrédients partenaires pour une dégustation sans limite .

Autre Façon : Les spaghettis de courge peuvent également se manger froid en salade avec des algues comme les wakamés.Assaisonner d une sauce :balsamique,d’ huile d olive et d’amandes pilées. c’est pas mal non plus ... Amapiens d’automne et du soir ,voila de quoi passer un peu de temps au fourneaux.

Et pour clore mon papier voici la fameuse citation du soir.

"La nature, en cuisine comme en amour, nous donne rarement le goût de ce qui nous est mauvais. " Ch. Baudelaire

A bientôt Tina