Accueil du site > Forum du panier > On y jette un oeil ?

On y jette un oeil ?

mardi 18 janvier 2011

bonsoir à tous et toutes,

Il y a quelques temps de cela j’avais fait un article concernant la naissance de notre Amap afin de le faire passer dans le Per Sache (petit journal de notre village) ceci afin d’informer et de rallier. Trop long pour ce journal je l’avais mis en veille. Je l’ai ressorti du tiroir et l’ai relu. Après réflexion et je pensais qu’il pouvait convenir à la lecture de tout un chacun. Vous pourrez en prendre connaissance à la suite de celui ci.

Info flop !

Hier, lundi 17 une réunion d’info entre amap, sur le village était prévue et annoncée par mail. Celle-ci avait pour objectif entre autre, d’envisager des projets communs, échanger sur des problématiques communes rencontrées et mutualiser outils et pratiques. Malheureusement elle n’a attirée que peu de pèlerins de notre amap nous étions 5 : le bureau, Benjamin et Florent..

Pas de compte rendu il vous appartenait d’y assister ou pas. Cependant une ou deux petites questions ...

Je sais combien il est difficile pour nous tous de nous dégager du temps bénévole. Combien il est complexe de conjuguer vie familiale, professionnelle et implication bénévole. Nous en sommes tous là. Aspirés par le rythme fou de la vie et entrainés dans sa course folle. Et pourtant ce qui nous lie les uns les autres autour de cette amap c’est bien son fonctionnement, son idéal, son devenir.

Je nous rappelle que sans les uns et les autres l’Amap aura du mal a pérennisé, que sans les uns et les autres elle s’essoufflera.

Est-ce bien nécessaire de faire des articles, des sondages et des questionnaires si ceux ci ne sont pas lus ? pas portés et supportés ? Allez rappelons nous pourquoi nous y adhérons et ce que nous voulons faire de cette assoc. Posons nous chacune et chacun juste la question...

C’était la pensée du soir.

Et pour clore, voici non pas 1 mais 3 citations du soir qui m’ont bien inspirée.

"Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire". T.Monod

"Je m’intéresse à l’avenir car c’est là que j’ai décidé de passer le restant de mes jours." Woody Allen

"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir." Le Dalaï Lama

Bonne soirée.Tina

Article sur l’AMAP ecrit début 2010

Au cœur de notre village une Amap est née .

Petit rappel : Une Amap qu’est ce que c’est ??? C’est une association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Elle est destinée à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à résister face à l’agro-industrie. L’Amap du Cauron à Rougiers a vu le jour en …. 2010 après avoir été guidée et épaulée par celle de moulin de Redon durant une année. Elle a pris aujourd’hui son envol et fédère une vingtaine de familles sur notre commune et celle de Nans les Pins. L’Amap du Cauron elle, vole à présent de ses propres ailes. C’est avec la volonté et la participation active d’une poignée de bénévoles que le cœur de cette Amap bat. Elle se veut être interactive chaque consomm’acteur participe à son bon développement. Le principe de l’Amap est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance. Ensemble, nous définissons la diversité et la quantité de denrées à produire pour la saison. Ces denrées peuvent être aussi bien des fruits, des légumes, des œufs, du fromage, de la viande, du vin .... Nos producteurs locaux comme Benjamin Cabot, maraîcher à Camps la Source qui nous ravit de ces légumes de saison, Vincent et ses majestueuses chèvres du Rove et la ferme de Nans avec ses œufs et volailles, Magali et Florent avec leur production de vin Bio sur Rougiers sont les acteurs principaux de notre Amap. Se sont rajouté aussi un producteur de poisson et d agneau .

« Chaque producteur respecte la charte de l’ agriculture paysanne et le cahier des charges de l’agriculture biologique (les producteurs possèdent souvent le logo AB). En effet, les acteurs des Amap recherchent des aliments sains, produits dans le respect de l’Homme, de la biodiversité et du rythme de la Nature. Les Amaps en général participent ainsi à la lutte contre les pollutions et les risques de l’agriculture industrielle et favorise une gestion responsable et partagée des biens communs. » Le prix du panier est fixé de manière équitable : il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable par le consommateur. De par ce partenariat de proximité entre producteur et consommateurs, l’Amap favorise la relation sociale, elle facilite le rapport entre les loisirs de plein air et les activités productives, les producteurs permettent par la transparence de leur exploitation la visite de celle-ci et restent disponible pour des explications sur leur méthodes de travail.

Les personnes adhérent à l’Amap ont fait le choix : d’une alimentation saine et de proximité, de tenter rendre possible (ou favoriser) le retour des spécificités alimentaires locales et régionales et d’apprécier les bénéfices environnementaux d’une nourriture qui n’a pas parcouru des centaines de kilomètres. Ceci évidement dans un souci de protection de notre environnement. Cette association ne peut en aucun cas aller à l’encontre d’une réalité actuelle. Celle de protéger au mieux notre milieu environnemental. Créer cette Amap sur notre village c’est aussi participer à la dynamique citoyenne de celui-ci. Inscrire notre village dans un projet de protection de l’environnement correspond aux objectifs que la commune s’est donnée. C’est un besoin essentiel de préserver notre terre, notre village, pour nous et ceux qui viendront après nous !

Bienvenue donc à cette association, qui vient se rajouter aux dizaines d autres existantes, sur Rougiers qui stimulent et dynamisent chacun d entre nous. Notre participation active témoigne de notre engagement pour le bien être de tout un chacun. Nous sommes à la disposition de chacun et chacune afin de répondre aux questions et assouvir les curiosités. Cela permettra peut être de rallier d autres consomm’acteurs à cette « humble aventure ».