Accueil du site > Produits > Fromages de Chèvre > des nouvelles de notre Pâtre et des ses cabres

des nouvelles de notre Pâtre et des ses cabres

lundi 24 janvier 2011

Voici un petit coucou de notre Pâtre et des news de ces cabrettes .Nous l es attendons avec impatience et les papilles en eveil .

Bonjour, à tous. Le chevrier et ses chèvres sortent de leur léthargie hivernale pour préparer les mises-bas qui commenceront mi février.

Je vous fait donc mes meilleurs vœux pour 2011 !

Cette année sera (encore) une année de changement dans pas mal de domaines pour mon exploitation. Mon désir de travailler seul (ou presque)cette année m’amène à revoir un peu mon système d’élevage.

Les gros changements :

-  plus de parcs mobiles (ni fixe d’ailleurs).

Les bêtes sont maintenant en liberté surveillée. Je fais maintenant démarrer le troupeau tout les matins de manière à ce qu’elles fassent un beau parcours, au gré de leur envies, et je peux les suivre par internet grâce à une balise GPS que j’attache autour du cou d’une d’entre elles. Cet hiver, étant donné qu’il n’était plus utile qu’elles viennent s’entasser dans la bergerie pour la traite, elles dormaient souvent dehors et je pouvais alors les faire démarrer le lendemain de beaucoup plus loin que d’habitude et ainsi les faire manger dans des endroits inexplorés auparavant. Avec ce système les chèvres s’alimentent mieux tout au long de la journée. Il est plus dans leur nature de faire des kilomètres et de ne manger que le meilleur plutôt que de tourner en rond dans un parc, même grand. Elles sont d’ailleurs plus belles cette année qu’elles ne l’ont jamais été en janvier. Par contre ce système m’amène quelques déboires avec les chasseurs mais on a réussi à s’entendre pour les jours de battues. Si vous voulez plus de détails sur ce sujet demandez moi !

-  plus qu’une traite par jour.

Je vais ainsi pouvoir gagner du temps pour faire tout le reste, mais par contre je vais faire moins de lait. Mes projets sont donc d’agrandir un peu le troupeau. L’organisation en fromagerie sera plus simple du fait de n’avoir à transformer qu’une fois par jour.

-  toutes les chevrettes sous les mères.

En effet cette conduite demande à ce que le troupeau soit solidaire. Celles que j’ai élevées au multi-biberon cette année m’ont posé quelques problèmes car elles étaient plus attachées à moi qu’au reste du troupeau, J’ai donc eu des difficultés pour qu’elles suivent les autres. En effet les chevrettes étant au troupeau dès leur naissance se comportent beaucoup mieux au sein du troupeau et sont bien mieux acceptées par les autres que les chevrettes élevées au biberon qui ne savent pas comment bien se tenir. Le seul avantage du biberon était le suivi de l’alimentation des jeunes jusqu’à leur 1ere mise bas. Ça me libérera aussi de la corvée de tétée 2 fois par jours que leur mères seront beaucoup plus à même et heureuses de subir.

J’espère de cette manière continuer à fournir des fromages de bonne qualité (j’espère même meilleure), avoir un peu de temps à passer avec ma famille et gagner correctement ma vie.

Voilà mes résolutions pour 2011.

Vous souhaitant à tous un bon début d’année Bien amicalement Vincent.