Accueil du site > Fans de carottes > Légumes : Un point sur la saison d’été

Légumes : Un point sur la saison d’été

mercredi 5 septembre 2012

Salut à tous

Vous avez pu constater dans vos paniers que la pleine saison est arrivée, avec quinze jours de retard pour cause de grêle, mais on y arrive quand même. Les effets de la grêle ont été variés : fortes baisses de calibre sur poivrons et aubergines de la première plantation (de fait on en ramasse très peu , on préfère les ramasser en serre ou sur la replantation) ; les melons ont pris du retard, ce qui fait qu’on ramasse les premiers en même temps que ceux de la replantation de juin, donc on croule sous la production...

A part ça, côté météo, il fait très chaud, trop chaud, la face au soleil des tomates et des melons brûle. De plus la sécheresse de l’hiver n’ayant pas permis de reconstituer le niveau des nappes et des rivieres, deux des trois rivieres qui nous servent pour l’irrigation ont séché. Les cultures en place n’en souffrent pas trop car ce sont des terres profondes où les racines "trouvent le frais", mais ça nous limite pour les cultures d’hiver à implanter maintenant, car elles ont besoin de beaucoup d’eau en surface.

Voilà, pensez-y l’hiver quand vous ronchonnez parcequ’il pleut : c’est la recharge des nappes pour l’été suivant... Et vue l’explosion démographique du centre var, aggravée par les comportements dispendieux en eau des nouveaux arrivants (pelouses, piscines, plus les golfs pour distraire ce beau monde), on se rend compte que chaque année la nappe peine à se refaire l’hiver : il faut des saisons très pluvieuses pour retrouver le niveau normal d’il y a vingt ans, et à la première sécheresse, les sources tarissent, ce qui était rarissime autrefois. Enfin, ce sont les choix de nos élus de miser sur le"développement" immobilier et le tourisme de masse en sachant que ce sont des spéculations de court terme, d’autant plus imbéciles que l’on sait que la ressource va diminuer du seul fait du réchauffement climatique. Quand le pays sera un désert, il feront encore leurs profits en nous vendant les solutions à leur connerie. Bon je disgresse, mais ça vous concerne aussi parceque à ce rythme là, dans dix ans vous prendrez des paniers pour sucer des cailloux, en buvant de l’eau de mer à 50€ le mètre cube.

A bientôt

Benjamin