Accueil du site > Produits > Viande : Porc > La Ferme Laurent

La Ferme Laurent

samedi 20 septembre 2014, par Ludivine Durand

Historique :

A l’origine, cette ferme était conduite par mes parents alors éleveurs de Chèvres Laitières avec transformation fromagère biologique et un petit atelier de Porc.

Suite au décès de mon père en 2001, la ferme fut en inactivité pendant 13 ans jusqu’à ma reprise en ce début d’année.

Ces années de réflexion m’ont permis de décider de moi-même du nouveau départ de la ferme avec la création d’un atelier de Porcs Fermiers et la culture du domaine familial en agriculture biologique.

Présentation :

Ma ferme se situe sur la commune de St Vincent les Forts, petite commune montagnarde du nord des Alpes de Haute Provence perchée à 1130 mètres d’altitude.

Aujourd’hui installé depuis janvier 2014, ma ferme se compose de 2 truies et d’un verrat de race Landrace/Duroc et d’une trentaine de porcs charcutiers issus des naissances de cet hiver et de porcs achetés dans une ferme voisine pour constituer un cheptel de base.

Ces porcs sont élevés en plein air quand le climat et la disponibilité des parcours le permettent ou en bâtiment sur paille.

L’alimentation se compose de céréales produites sur les 17 hectares de la ferme certifiés en Agriculture Biologique et de complément protéiné acheté dans le commerce.

Le principe de ma ferme est de gérer au mieux mon unité en produisant le maximum d’alimentation, faire naitre les futurs porcs charcutiers, transformer les produits dans le laboratoire aménagé à cet effet et vendre directement aux consommateurs sur les marchés alentours ou sur commande.

Perspectives d’avenirs :

Le but de mon projet sur 5 ans est de produire chaque année une centaine de porcs charcutiers issu de 7 truies reproductrices ; de produire l’ensemble de l’alimentation nécessaire sur la ferme en remplaçant l’aliment acheté par la culture de pois, lentilles ou autres sources de protéine et de pouvoir certifier l’ensemble des produits de la ferme en Agriculture Biologique.

Pour arriver à cela de nombreux aménagements seront nécessaire tant dans le mode d’élevage, la gestion des cultures ou encore l’ensemble des critères liés à la transformation de produits biologiques.

La logique actuelle et future de ma ferme est une agriculture propre, respectueuse de son environnement et du bien-être de ces animaux, la transformation de produits naturels de qualités afin de pouvoir en vivre décemment et pouvoir dire :

’’Il y a un alternative à l’agriculture industrielle et à la consommation de masse, c’est à nous de le prouver aujourd’hui pour que l’avenir nous paraisse enfin vivable’’.